2012 le tournant

Il y avait le déni, les bonnes excuses, les réflexes de procrastination. Et puis il y a eu la révélation. Un beau matin, je décide de renouer avec ma balance. «  On va chercher le pèse-personne glissé sous le lit, on se hisse dessus et là il vous affiche un très coquet 97 kilos ». C’est le choc. Puis on réfléchit un peu, on se projette dans le moyen terme, on sait bien qu’on franchit le cap de la cinquantaine dans quatre ans. On a encore le choix. Mais la bifurcation cruciale, on le sent, c’est maintenant qu’elle se présente.

IMG_1334

Oui mais: C’est décidé, programme intensif de course à pied afin de perdre 20 kilos. Au départ j’étais parti pour perdre du poids, mais sans me fixer réellement de programme de course et encore moins un objectif de poids. Une chance, il y a dans l’entreprise une running team. Je me dis «  Rien de tel que l’émulation de groupe ». « Et le coach est un  bon ». On part courir sur les chaussées en dur. Et là, vos ligaments croisés se rappellent à votre bon souvenir. Oui, ceux-là mêmes qu’il avait fallu rafistoler après une gamelle mémorable.

Un peu inquiet, on s’informe auprès des collègues de travail. Certains me suggèrent de sortir des parcours en bitume. «  Il y a des pistes en terre juste derrière, à trois minutes de l’entreprise. Tu n’as qu’à venir avec nous ». On n’y croit qu’à moitié, on les suit, et là, les douleurs disparaissent…On lève le pouce et on dit : « J’achète ! » En fait, on vient de mettre le doigt dans l’engrenage.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « 2012 le tournant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s