Enfin la reprise après l’accident!

Il y a 4 mois je participais au Trail de la Turbie et je m’éclatais la rotule. Après 4mois sans course dont 5 semaines sans pouvoir rien faire à cause d’une attelle de Zimmer, il me fallait refaire un « vrai » Trail, une course avec des montées, des descentes, des changements d’adhérence un truc de trailler quoi. Oui il y eu le Défi de L’olympe, une course bien sympathique qui m’a permis de voir qu’il en manquait encore mais pas l’ombre d’une descente, 6 heures que de montée! Une super séance de muscu et de cardio.

IMG_1658On découvre une course à côté de la maison , une 1ère du coté de Roquebilière. Un petit mois s’est écoulé depuis le défi de l’Olympe. Je fais un petit point rapide avec le coach, et hop on s’inscrit. Un run de 15,5 kilomètres et 1050m+, un 2/3 de montée pour 1/3 de descente. On y va juste pour chercher des sensations, pour estimer ce qu’il restera à faire et à préparer pour l’UT4M.

Et puis çà tombe bien Dbo et Seb sont inscrits, c’est eux qui m’ont donné l’idée de m’inscrire et inciter à venir. Particularité? Une grosse montée sur les deux premiers tiers de la course et une bonne grosse descente pour replonger sur Roquebilière, ah j’oublias le tracé empreinte en partie celui de l’UTCAM.

Le Trio se retrouve à Roquebilière sur la place de la mairie. Une tempête de ciel bleu s’abat sur la région. Un p’tit noir au au bar des sports, çà ne s’invente pas et puis on ira chercher nos dossards. Les équipes de la région sont largement représentées et nous serons une centaine à prendre le départ. Comme toujours briefing de course et à 9h30 c’est le départ depuis la place du village.

Quelques foulés en centre ville puis on plonge vers le stade de foot, comme toujours çà part à bloc…Difficile de suivre. On longe la Vésubie avant de partir en lisière de forêt. Il fait bon, le parcours est très roulant, on est presque sur un tracé de cross. Montées et descentes courtes s’enchaînent dans les sous-bois. On double, les sensations sont bonnes ont allonge un peu. Dbo et Seb ne semblent pas suivre plus que çà, je poursuis mon effort.On arrive sur un petit hameau, Les Brusc. Un coup d’oeil sur la Ambit 3 Peak, 5 km d’avalée soit 1/3 de la course et le dénivelé qui ne monte pas trop, le final risque d’être coton.

Ah quand même… les choses se corsent,enfin un peu de pente et de belles marches. Encore quelques kilomètres et se sera le ravito. Je suis en full autonomie un bon moyen pour m’échapper du groupe de 6 à 8 coureurs avec lequel je suis. On est à flanc de colline c’est assez roulant, j’en profite pour relancer avec 2 autres participants qui seront mes lièvres jusqu’a la dernière ascension.

On revoit un collègue de travail qui habite Roquebilière. Fabrice nous a fait le plaisir de nous rejoindre sur le départ et à 2 autres points de passage proche de Roquebilière. Et là, on le retrouve au milieu de nul part; très sympa de sa part surtout pour nous annoncer que le plat de résistance c’est maintenant. Je savais que le dénivelé arriverait d’un coup! Un dernier tape cul avant la descente final, je débranche le cerveau.

IMG_4349.JPG

Les derniers kilomètres de montée

Short jaune et T-shirt jaune sur la photo sont accrochés radar, j’ai deux kilomètres pour « manger » ce groupe de 4 coureurs avant la descente finale. On arrive au point culminant de la course à 1461m d’altitude, mon contrat moral est presque rempli: j’ai déposé 3 des 4 coureurs. Pas trop le temps de réfléchir, on va plonger sur Roquebilière et avaler 1000m- en un peu plus de 4km. C’est parti! C’est du tout petit single en dévers, je ne suis pas du bon côté. Mon pied amont est celui du genou à la rotule abimée sur le Trail de La Turbie, je souffre.

J’entend mon prénom? Oui c’est Dbo que recolle et me dépose! Elle donne beaucoup de tempo à sa descente, je la laisse passer tout en essayant de m’accrocher. Peine perdue, il m’en manque dans la cuisse. Dans cette première partie de descente je subis et cela va durer 2 kilomètres. On traverse une piste forestière pour attaquer une descente utilisée par les VTT, c’est large! Un véritable boulevard où je peux enfin libérer un peu mes foulées. La peur de la chute est très présente, j’essais d’avoir la meilleure lecture possible du terrain, d’anticiper et d’enchaîner les pas chassés tout en évitant de partir en trace droite. Donner du tempo à mes foulées, hé t’es gentils toi la haut le cerveau, on te fait savoir qu’on a plus de jambe et toi tu veux donner plus de rythme et de petites foulés, va falloir se calmer!

Au détour d’une épingle j’aperçois le T-shirt de Dbo, allez on lâche rien! Du ciment puis du bitume, çà sent l’écurie, la ligne d’arrivée ne doit plus être très loin! On libère les derniers watts de disponible.

Capture d’écran 2016-05-09 à 21.36.40

Arrivée rue du 24 Novembre 1926

Au moment où je déboule dans la rue du 24 Novembre 1926, je vois Dbo franchir la ligne d’arrivée, elle termine 30 secondes devant moi, 2:32:47 contre 2:33:17. Nous sommes respectivement 80 et 81ème. Seb arrivera quelques 7 minutes plus tard à la 86ème place.

Un super week end, le plein de sensations. C’était ma reprise en Trail après mon accident sur la Turbie. Que du positif, même s’il reste encore beaucoup de travail pour l’UT4M. Je sens que çà va faire short…surtout pour la cuisse gauche!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s