UT4M? Question de matos…(suite 1)

LE TEXTILE

Le short Twin est idéal par temps pluvieux, je l’utilise aussi par temps sec tellement je le trouve confortable. Peut-être un peu chaud en plein été sur la Côte d’azur…mais vu les conditions rencontré sur l’UT4M il a juste été parfait. Enfin, j’ai pour habitude de ne jamais porter de slip ou de boxer avec mes shorts. Je suis donc très exigent sur le positionnement des coutures et le contact des tissus sur la peau.

IMG_4812

Des trous fait au laser pour aérer l’ensemble

La couche extérieure du short bénéficie d’un traitement déperlant appelé DWR, l’eau ruisselle sur le short et laisse les cuisses au sec. Attention après quelques lavages la performance du traitement s’amenuise. Je réactive le procédé en utilisant un produit de chez Nikwax (le TX. Direct – Wash In) lors du lavage en machine. De petits trou sont réalisés sur les côtés pour faciliter la circulation d’air entre le cuissard intégré et la couche externe. Autant vous dire que vu la quantité d’eau pris sur la tête à l’UT4M le short et ses deux couches étaient totalement mouillé. La ventilation de ces trous n’a jamais permis le séchage de l’ensemble.

 

IMG_4814

Entre jambe en Spandex

Le cuissard intégré est en spandex et apporte juste ce qu’il faut de maintien au niveau de l’entre jambes et des cuisses. L’ensemble du short est assemblé avec des coutures flatlock stitch (coutures plates) qui ont l’avantage de limiter les sur-épaisseurs et donc les risques de blessures par frottement, vitale lorsqu’on est nu dans son short. Un large panneaux d’un seul tenant est judicieusement placé à l’entre jambe, après quelques 600 km avec ce modèle de short aucun souci d’irritation ou encore de brûlure. Lors de la course le cuissard intégré fut lui aussi bien mouillé, mais croyez-moi (mais vous n’êtes pas obligé) le soyeux du spandex trempé est de loin le truc le plus agréable que j’ai pu tester en matière de short avec maintien ou soit disant compressif au niveau d’un cuissard intégré.

IMG_4813

Les deux compartiments

Lors de l’UT4M, je n’ai pas eu à utiliser les deux poches arrière dont une est équipé d’une fermeture à glissière. J’utilise ces deux compartiments lors de run d’entraînement. La poche avec la fermeture à glissière est bien pratique pour ranger sa clé de voiture. Elle est doublé avec le tissu externe et bénéficie du traitement déperlant. Ma clé de voiture est toujours resté sèche. j’utilise l’autre pour placer une barre ou un gel voir mon téléphone (une petite gêne est alors perceptible).

Pour finir le short est muni d’un cordon de serrage pour un ajustement idéal. Le short monte juste un peu en dessous du nombril et monte un peu plus haut sur l’arrière, ce qui évite quelque courant d’air frais dans le bas du dos, plutôt bien vu.

Un sans faute? Non!
Je trouve le lien un peu épais. Après plusieurs heure il vous laissera la marque en creux du noeud que vous avez fait sur la peau…Maintenant pour avoir porté ce short toute au long de mon run, aucun soucis, çà reste du grand confort!

La base Layer AT/C BASE LS est resté au chaud dans le sac. Pour l’avoir testé lors de sorties cet hiver, je sais qu’elle est particulièrement chaude. Un S Lab Sence, des manchons et une raceLite 150 Stormshell était suffisant pour affronter le froid mordant et les averses rencontrés lors de l’ascension de Chamechaude. Promis je vous en parlerais un peu plus tard.

A suivre…

Publicités

Une réflexion au sujet de « UT4M? Question de matos…(suite 1) »

  1. Ping : Les allumés de la pleine lune | Born to Trail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s