Digne descendante ou pas?

La RaceUltra 290 s’en est allée…après plusieurs années de bons et loyaux services et quelques 5 paires utilisées, il a bien fallu se faire une raison:
passer sur les Inov-8 Trail Talon 275.
Cette gamme de chaussure de Trail est destinée aux mangeurs de kilomètres. Je l’utilise pour mes séances longues et les ultras. Elle passe partout, chemins roulants, cailloux, neige, route, rien ne lui fait peur.

Pour ceux qui sont familier des désignations Inov-8, la première chose qui frappe c’est que cette nouvelle version a fait une petite cure d’amaigrissement. Elle perd sur la balance 15g (290-275=15). Et oui le chiffre dans le nom vous donne le poids de la chaussure.

C’est partie pour une petite inspection visuelle.

L’extérieur
La première chose qui attire l’oeil c’est cette espèce d’exosquelette en polymère translucide dans lequel passe les lacets plats. Il est bâptisé « Adapterfit ».

Il est libre sur la partie supérieure de la tige mais y est cousu dans sa partie inférieure. La première impression est que cela va donner un excellent maintien du pied. Après usage cela s’avère vrai. Le laçage est d’une redoutable efficacité et d’une précision incroyable. Pour peu que vous fassiez un lace lock (clé de talon – Bien lacer ses chaussures)  avec vos lacets le maintien du pied est juste incroyable. Il fait corps avec la chaussure sans jamais avoir l’impression d’être coincé ou comprimé.

La tige, la claque, le bout, le contrefort et la languette sont entièrement en tissu alvéolé et respirant (mesh). La chaleur devrait être parfaitement évacuée et le pied respirer parfaitement bien. Lors de passage en flaques la chaussure devrait sécher très rapidement et éviter ainsi à la peau des pieds de souffrir de l’humidité.

Le pare pierre est identique à celui des raceUltra 290 et fera donc l’affaire. Il ne m’a jamais posé de problème particulier. Tout en conférant souplesse et confort aux doigts de pied, il protège assez bien. Il fait le job même si j’en convient il existe des pares pierre plus « costaux » sur les modèles de la concurrence. Le passant en bas de la languette permet une reprise la tension du lacet, pour une parfaite répartition des pressions et diminuer la compression  sur le dessus du pied. Et enfin, sur l’arrière de la chaussure ont trouve le système de fixation des guêtres RaceUltra Inov-8.

La semelle
Quand on met la chaussure sur le dos on découvre une semelle très agressive. Les trois couleurs cyan, bleu foncé et gris nous indiquent que nous sommes bien en présence de trois gommes de différentes duretés, le concept Tri C™. Les différentes duretés sont placées sur les extérieurs, en parties centrales avant et arrière. Les crampons d’une hauteurs de 4mm et placés sur les extérieurs devrait garantir une bonne accroche et contribuer largement à la stabilité de la chaussure lors d’appuis latéraux même extrêmes. Les crampons triangulaire multi directionnels en partie centrale avant offriront je pense une propulsion très efficace en montée, ceux en partie arrière contribueront lors de pas chassés à une bonne maîtrise de la vitesse en descente.

Sur l’avant de la semelle au niveau des métatarses, une zone plus fine appelée Meta-Flex™ facilitera l’attaque par l’avant du pied et offrira un excellent déroulé du pied et permettra d’optimiser la poussée.

dfb_shanlLes semelles Inov-8 enferment un secret : les shanks.
La TraiTalon 275 est conçue pour des runs de longues durées, elle est donc naturellement munie de l’insert FBT™ (Fascia Band Technology).
Cet insert est dans sa position la réplique du ligament de l’aponévrose plantaire, il permet de limiter les inflammations du facia plantaire et de réduire la fatigue du dessous de pied. Le shank est en polymère et se déforme avec les mouvements du pied, il travaille exactement comme le font les ligaments. Le shank accompagne les allongements du facia plantaire et le soulage.

trailtalon-275-m-blu-gry-lime-side-update_16

Photo Inov-8

L’une des particularités de ce modèle est la technologie PowerFlow. L’épaisse bande jaune visible sur les côtés de la chaussure est une semelle intermédiaire qui va garantir l’amorti tout en gardant un excellent dynamisme. Avec la fatigue sur des ultras, il est toujours bon de retrouver un peu de confort lorsque l’attaque devient un plus talon. Ce qui est appréciable avec cette semelle c’est qu’elle ne gomme en rien la proprioception, on garde un excellent feeling avec le relief qui se trouve sous la chaussure.

La languette et le laçageimg_5277
Les lacets plats passe dans cet exosquelette, dès que l’on tire le lacet on peut ressentir l' »Adapterfit » mettre en place le pied dans la chaussure pour parfaitement le maintenir en position. La languette n’est trop épaisse,  juste ce qu’il faut apporter confort et protection sur le coup de pied sans jamais avoir la sensation de compression liée à une surépaisseur trop importante.
La languette est reliée à la tige par deux soufflets qui empêchent les débris de pénétrer dans la chaussure, couplé avec des guêtres cela doit être redoutablement efficace. Ils assurent aussi le centrage de la languette sur le coup de pied, fini les languette qui partent sur le côté.

Une fois dedans
Quel confort! La TrailTalon 275 est accueillante, le pied glisse librement et se loge parfaitement bien, aucune sensation de gêne. On ne ressent pas la moindre zone de compression.  Les orteils grâce à une large toe-box annoncé à 11cm, sont tous parfaitement à plat. Ils bougent librement, un p’tit coup sur la pointe des pieds… wahou l’attaque bout de pied risque d’être brutale.

Le contrefort est a peine renforcé, il ne semble n’y avoir aucun insert contrairement à de nombreuses autres chaussures. Il donc très souple et ne présente aucune couture, à mon avis un gros plus en matière de confort sur les longues distances. Avec un lace lock (clé de talon) le contrefort restera parfaitement en place et s’adaptera parfaitement à la forme du talon. Il restera au contact du talon ce qui devrait éviter les ampoules.

Premières sensations
Voilà, mes pieds ont leur nouveau jouet. Ils se sont pour le moment amusés avec les TrailTalon 275 juste une petite heure. Au programme un up and down avec bitume, terre, feuilles, et un peu de cailloux histoire de prendre les premières info. Malgré un drop 8 la chaussure reste précise et de se dérobe pas, ce qui est sûr c’est qu’elle offre un gros grip. Les premières sensations sont très bonnes. Reste à voir sur des distances plus longues si la Trail Talon 275 est la digne descendante des Races Ultra 290. On verra ce week end sur le Trail d’Eze.

Fiche TrailTalon.png

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Digne descendante ou pas? »

    • Bonjour,

      Les chaussures n’affichait que 5km au compteur…le rodage c’est fait pendant la course! Pas idéale mais bon, j’ai été kit pour resserrer les lacets au 2/3 de la course.

      L’avantage avec Eze c’est que sur 19 Km, on rencontre en montée comme en descente pas mal de typologie de sol: goudron, cailloux, terre + feuilles, ciment, galets. Un bon échantillonnage pour tester une nouvelle monture. On coure sur 2 versants avec une exposition sud, puis nord puis de nouveau sud. Une partie se fait donc à l’ombre et de ce fait le sol à pareil époque est très humide (rosée du matin), il est donc naturellement bien piègeux car bien glissant. On passe de la large piste forestière à du petit single en sous-bois avec dévers (ou pas) à des portions de route. Voilà pour le décors…

      Dès les 1er foulées, les chaussures se sont fait oublier ce qui est plutôt bon signe. Comme le laissent à penser les crampons, la chaussure offre un grip d’exception et c’est là à mon avis le piège de la Trail Talon 275. Quand elle partira en sucette, car forcément elle décrochera à un moment je pense qu’il sera délicat de se récupérer. Depuis ma fisure à la rotule à cause d’une grosse gamelle au Trail de la Turbie, j’y vais tout doux…Je me suis surpris dans les descentes a ouvrir un peu plus que d’habitude. Va falloir que je me méfié de ne pas tomber dans un excès de confiance.
      Les valeurs de pente en descente sont dans la dernière partie très prononcées, là encore aucun problème. Les orteils sont parfaitement à plat et sortent à peine meurtris. Pour info entre le gros orteil et le bout de la chaussure je place l’équivalent de la largeur de mon pouce. Jamais je n’ai eu la sensation de taper dans la chaussure.

      La chaussure assure un parfait maintien du pied et ce quel que soit sa position, je pense que l’élasticité de l’exosquellette y est pour quelque chose.

      La semelle est réactive et permet un bon déroulé du pied même lorsque l’on pousse fort et longtemps en bout de foulée.

      Avec moins de 30 km au compteur la TrailTalon 275 a déjà su me faire oublier la RaceUltra.
      Il me restera à voir par temps de pluie comment se comporte la chaussure et tester l’amorti avec plus de fatigue dans les jambes.

      Malgré des chaussures neuves aucun problème d’échauffement, mes pieds n’ont subi aucun trauma. Un bon point là encore, c’est pas le cas de certaines marque où il faut « casser » la chaussure. Ici c’est confort dès la première utilisation.

      Y a juste un p’tit truc qui m’a un peu surpris c’est la longueur de la languette et des lacets: un peu court! Mais c’est histoire de trouver un truc.

      Mes pieds sont tombés amoureux de leur nouveau jouet.

      J'aime

  1. Ping : Les allumés de la pleine lune | Born to Trail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s